samedi 4 août 2007

La nature fait si bien les choses ;o))

Tiré de
Des crocodiles pour effrayer les chasseurs de tigres en Inde --par Dilip Ganguly--
[03/08/2007 12:07]

CALCUTTA (AP) -- Des centaines de crocodiles. Voilà la nouvelle idée des autorités indiennes pour lutter contre les braconniers qui tentent d'infiltrer une réserve de l'est du pays pour y abattre des tigres.

Les 400 crocodiles ont été élevés en captivité depuis plusieurs années et remis en liberté dans la réserve de Sunderbans, où vit aussi la plus grande population sauvage de tigres du Bengale, plus de 270 spécimens, selon un recensement de 2004.

Selon Rathin Banerjee, un officier du Service des forêts, ces crocos qui peuvent mesurer jusqu'à six mètres de long ont avant tout été réintroduits dans la vaste mangrove à la fin des années 1990 pour contribuer à la sauvegarde de leur propre espèce.

Mais les responsables de la réserve se sont ensuite rendu compte qu'ils pouvaient leur être d'un grand secours pour effrayer les contrebandiers, en particulier en hiver. En effet, quand les températures descendent, les sauriens sortent de l'eau pour aller s'installer dans les petits chemins forestiers qu'empruntent les chasseurs clandestins.

«Entre les tigres sur terre et les crocodiles dans l'eau, la peur devient dissuasive» même pour les chasseurs les plus intrépides, a estimé M. Banerjee lors d'une conférence de presse. L'administration des Forêts a donc décidé d'étudier le phénomène de plus près afin de savoir si ces gardes du corps sont réellement efficaces pour protéger les félins.

«Les crocodiles ne sont qu'une des mesures mises en oeuvre pour sauvegarder la faune sauvage», observe V. K. Yadav, un spécialiste de la protection des forêts. En effet, des garde-frontière indiens ont installé des camps à l'intérieur de la réserve pour prêter main forte à la lutte contre le braconnage.

Selon les chiffres officiels, il y aurait environ 3.500 tigres en Inde. Mais ces chiffres sont largement exagérés, jugent de nombreux spécialistes et les premiers résultats d'une étude approfondie montrent que, dans certains Etats indiens, il y a en fait 65% de tigres de moins que ce que l'on croyait.

On estime qu'environ 100.000 tigres vivaient en Asie au XIXe siècle, alors qu'il n'y en aurait plus au total que 5.000 à 7.000 aujourd'hui, répartis entre la Russie, la Chine, l'Inde et l'Asie du Sud-Est. En Inde, ils sont souvent abattus pour leur fourrure ou pour alimenter le juteux marché de la médecine traditionnelle chinoise, friande de leurs os, de leurs griffes et de leur pénis. Les parieurs superstitieux ont aussi un faible pour la clavicule de tigre, censée porter chance. AP


1 commentaire:

Anna a dit…

:'(