lundi 5 novembre 2007

Quel avenir pour l'ordinateur ?

Tiré de

L'ordinateur perd du terrain au Japon au profit des appareils multimédia --par Hiroko Tabuchi--
[05/11/2007 17:03]

TOKYO (AP) -- Masaya Igarashi veut s'offrir une console de jeu, des écouteurs haut de gamme pour son nouveau baladeur numérique et projette d'acheter plus tard une caméra numérique ou une télé à écran plat. Mais aucun PC ne figure sur la liste de cet étudiant de Tokyo, signe de la place grandissante prise par les appareils multimédias au détriment de l'ordinateur individuel au Japon.

Le rôle du PC diminue dans ce pays, où il subit la concurrence des téléphones multifonctions qui font office d'ordinateurs de poche, des consoles de jeu sophistiquées reliées à Internet ou encore des appareils d'enregistrement vidéo dotés d'une grande capacité de stockage.

«Un nouveau PC ne figure pas parmi mes priorités aujourd'hui», souligne Igarashi, qui estime que son PC âgé de trois ans «suffit pour le moment». «Je préfère acheter autre chose.»

Le marché nippon du PC est dans une phase de repli, et les analystes se demandent si le Japon ne va pas devenir le premier grand marché à voir l'utilisation de l'ordinateur décliner quelque 25 ans après avoir révolutionné l'électronique domestique, et si ce scénario pourrait préfigurer l'avenir du PC dans d'autres pays. «Le PC individuel perd du terrain face à d'autres appareils comme les télévisions à écran plat et les téléphones portables», relève Masahiro Katayama, analyste de la société d'étude de marché IDC.

Les livraisons de PC dans le pays sont en baisse depuis cinq trimestres consécutifs, ce qui constitue le premier déclin prolongé des ventes d'ordinateurs individuels sur un marché clé, selon IDC. Au deuxième trimestre 2007, la baisse pour les ordinateurs de bureau s'est établie à 4,8% et pour les portables à 3,1%.

Les ventes des géants NEC, premier fabricant de PC au Japon, et Sony sont en recul depuis 2006 dans l'archipel. Le groupe Hitachi a de son côté annoncé son désengagement total du secteur des PC, où ses opérations étaient très limitées, pour se concentrer sur d'autres activités.

«Les consommateurs ne sont plus impressionnés par des disques durs plus gros ou des processeurs plus rapides, ce n'est pas aussi excitant qu'une plus grande télé», souligne M. Katayama. «Et au Japon, les jeunes grandissent aujourd'hui en utilisant des téléphones portables, pas des PC. L'avenir du PC n'est pas brillant.»

Les fabricants ne partagent pas cet avis et promeuvent avec énergie leurs produits dans les pays où ils enregistrent la plus forte croissance, ceux où le taux d'équipement en PC est très bas. Ils vont également proposer des portables à moins de 300 dollars pour les fêtes de fin d'année.

Même si les ventes ralentissent aux Etats-Unis également, les livraisons mondiales de PC devraient augmenter de 11% pour atteindre un plus haut historique de 286 millions en 2007 grâce à la demande des pays en développement. Et l'Asie demeure une zone de croissance clé, les ventes y ayant bondi de 21,9% au deuxième trimestre.

Reste que le PC est de plus en plus concurrencé. Des millions de personnes téléchargent directement de la musique sur leur téléphone portable, que beaucoup utilisent également pour faire des achats en ligne ou jouer. Les appareils photo numériques se connectent aussi aux imprimantes et aux télévisions haute définition, pour visionner les photos, sans passer par la case PC. Les films peuvent également être téléchargés directement sur des télévisions.

Plus de 50% des Japonais envoient du courrier électronique et surfent sur Internet à partir de leur téléphone mobile, selon une étude de 2006 réalisée par le ministère japonais des Affaires intérieures. Selon la même enquête, 30% des Japonais disposant du courriel sur leur téléphone utilisaient moins l'e-mail de leur PC, et parmi eux 4% avouaient même avoir complètement arrêté d'envoyer du courrier avec leur ordinateur.

Autre signe de la tendance actuelle, le dernier site de socialisation à la mode au Japon, Mobagay Town, est conçu exclusivement pour les téléphones mobiles. AP

1 commentaire:

Ghost of Kendo (G.o.K) a dit…

Décidément ! Ils sont complètement fou ces japonnais ^^

ça ne sera jamais mon cas !

@+